Comprendre le risque pour mieux agir en cas d’épisode de canicule

La chaleur a un impact très rapide. L’état de santé des personnes les plus fragiles peut se dégrader rapidement et nécessiter des soins urgents. Chaque année, on observe pendant les épisodes de fortes chaleurs des recours aux soins pour des pathologies dues à l’exposition à la chaleur : coup de chaleur ou hyperthermie, déshydratation et hyponatrémie. Les atteintes les plus graves peuvent conduire à des séquelles très importantes voire au décès.

Schéma illustrant les risques liés à la chaleur : hyperthermie, hyponatrémie, déshydratation

Santé publique France rappelle les conseils simples à adopter, qui doivent s'appliquer à tous, y compris aux personnes en bonne santé, pour lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur

Il est important de se protéger, même quand la chaleur est de courte durée. Les conseils de prévention s'appliquent à tous particulièrement aux personnes fragiles (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades, personnes dépendantes, femmes enceintes, jeunes enfants, personnes sans abri…) et aux travailleurs exposés à la chaleur, plus à risque de présenter des complications.

  • Evitez de sortir aux heures les plus chaudes
  • Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s'il fait plus frais)
  • Si vous n’arrivez pas à maintenir la fraicheur dans votre logement, passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée...)
  • Buvez régulièrement de l'eau sans attendre d'avoir soif
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour
  • Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d'alcool
  • Evitez les efforts physiques
  • Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l'aide
  • Consultez régulièrement le site de vigilance de Météo-France pour vous informer

En voiture et lors de longs trajets

  • Pensez à emporter de l'eau et un brumisateur pendant les trajets en voiture
  • Arrêtez-vous régulièrement pour vous reposer et vous rafraîchir
  • Sur certaines aires d'autoroute des fontaines à eau ou des zones de brumisation sont mis à votre disposition
  • Si possible, décalez votre trajet aux heures les moins chaudes
  • Ne jamais laisser une personne seule dans une voiture, surtout un enfant, même quelques instants, car la température dans l'habitacle peut augmenter beaucoup et très vite.

S’informer en temps réel et trouver de l’aide à distance sur les recommandations sanitaires à suivre en cas de fortes chaleurs

Pour une information en temps réel de la situation météorologique, vous pouvez consulter la carte de vigilance de Météo-France qui est mise à jour a minima deux fois par jour à 6h et 16h : https://vigilance.meteofrance.fr/fr. Une plateforme téléphonique d'information "Canicule", accessible au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France), est activée l’été à partir du premier épisode de canicule, par la Direction générale de la santé (appel gratuit depuis un poste fixe en France, de 9h à 19h) pour répondre aux questions et informer sur les recommandations sanitaires à suivre en période de fortes chaleurs.

Les niveaux de vigilance météorologique

  • Le niveau de vigilance météorologique jaune correspond à un pic de chaleur : exposition de courte durée (1 ou 2 jours) à une chaleur intense présentant un risque pour la santé humaine, pour les populations fragiles ou surexposées notamment du fait de leurs conditions de travail ou de leur activité physique. Il peut aussi correspondre à un épisode persistant de chaleur : températures élevées (indicateurs biométéorologiques IBM proches ou en dessous des seuils départementaux) qui perdurent dans le temps (supérieur à 3 jours).
  • Le niveau de vigilance météorologique orange correspond à une canicule : période de chaleur intense pour laquelle les IBM atteignent ou dépassent les seuils départementaux pendant 3 jours et 3 nuits consécutifs, et qui est susceptible de constituer un risque sanitaire pour l’ensemble de la population exposée.
  • Le niveau de vigilance météorologique rouge correspond à une canicule extrême : canicule exceptionnelle par sa durée, son intensité, son extension géographique, à fort impact sanitaire pour tout type de population, et qui entraîne l’apparition d’effets collatéraux notamment en termes de continuité d’activité.

Des actions de gestion et de prévention sont prévues au niveau national et local pour les différents acteurs institutionnels et de terrain, dès le niveau jaune. Elles sont décrites dans l’instruction interministérielle et le guide Orsec « gestion sanitaire des vagues de chaleur » qui remplacent à partir de cette année l’ancien Plan national canicule (PNC).