Documents utiles

* 27 novembre 2013 -  Mise en oeuvre des rythmes scolaires

* Les résutlats du sondage "parents d'élèves" :

* Enquête AMF sur les rythmes scolaires

* 28 octobre 2013 - Questionnaire PARENTS

* 28 octobre 2013 - Communiqué

* Dossier du Ministère

* Extrait de la conférence de presse de rentrée 2013 de Vincent PEILLON :

De nouveaux rythmes scolaires à l’école primaire

La mise en œuvre de la semaine de 4 jours et demi -soit 9 demi-journées d’enseignement- permettra de mieux répartir les heures de classe sur la semaine, d’alléger la journée de classe de 45 minutes en moyenne et de programmer les enseignements fondamentaux aux heures où les élèves sont les plus concentrés. Grâce à cette réforme, le nombre de jours d’école passera de 144 à 180 jours par an, ce qui rapprochera la France de ses voisins européens.

Depuis la mise en place de la semaine de 4 jours en 2008, les écoliers français avaient en effet le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE : 144 jours contre 187 jours en moyenne. Ils subissaient, de ce fait, des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde, ce qui est source de fatigue et de difficultés scolaires.

À la rentrée 2013, près d’un écolier sur quatre bénéficiera des nouveaux rythmes scolaires, soit 1,3 million d’élèves.

Les nouveaux rythmes scolaires permettront également une meilleure articulation des temps scolaires et périscolaires et offriront aux élèves la possibilité d’accéder à des activités sportives, culturelles, artistiques qui contribueront à développer leur curiosité intellectuelle et à renforcer le plaisir d’apprendre et d’être à l’école.

Le Gouvernement a décidé la création d’un fonds d’amorçage destiné à aider les communes à mettre en place une offre d’activités périscolaires diversifiée et de qualité. Toutes les communes mettant en œuvre les nouveaux rythmes scolaires à la rentrée 2013 se verront ainsi allouer une dotation forfaitaire de 50 € par élève ou de 90 € par élève si elles sont éligibles à la dotation de solidarité urbaine (DSU) cible ou à la dotation de solidarité rurale (DSR) cible.

De plus, les communes ayant décidé d’organiser les activités périscolaires dans le cadre d’un accueil de loisirs (qui implique le respect de règles spécifiques), et ayant construit un projet éducatif territorial, bénéficieront d’une aide des caisses d’allocations familiales de 53 euros par an et par enfant.

Les activités périscolaires pourront être organisées dans le cadre d’un projet éducatif territorial (PEDT) associant à la commune l’ensemble des acteurs intervenant dans le domaine de l’éducation (administrations de l’État concernées, associations, institutions culturelles et sportives, etc.) pour proposer à chaque enfant un parcours éducatif cohérent et de qualité.

* Fiche récapitulative sur les nouveaux rythmes scolaires

* Une vidéo sur les rythmes scolaires (septembre 2013) :


Nouveaux rythmes scolaires à Ecuelles... par EducationFrance

Créer son site internet avec Moduliti | Mentions Légales